Découvrez les 4 principales caractéristiques des normes canadiennes pour l’étanchéité à l’air CAN/ULC-S741 et S742

Publié par Jean-François Côté en date du Oct 21, 2016 2:00:51 PM

banner-3.png

 

Publiées pour la première fois en 2008 et 2011 respectivement, CAN/ULC-S741 et CAN/ULC-S742 sont les premières normes canadiennes pour l’étanchéité à l’air. La première vise les les matériaux d’étanchéité à l’air, tandis que la seconde traite des ensembles d’étanchéité à l’air. Découvrez les 4 principaux avantages de ces normes.

 

#1. Les normes CAN/ULC-S741 et S742 sont des spécifications et pas seulement des méthodes d’essai.

Alors que la plupart des normes existantes sur les pare-air sont des méthodes d’essai, CAN/ULC-S741 et S742 sont des spécifications. Elles indiquent les procédures pour mesurer le taux de fuite d’air des matériaux et des ensembles en se référant aux normes ASTM pertinentes. Elles définissent aussi des seuils de performance à atteindre. Une classification à 5 niveaux (A1 à A5) est intégrée à la norme S742 pour les ensembles pare-air. Il est ainsi plus facile pour les professionnels de reconnaître les niveaux de performance.

 

#2. Les ensembles sont testés de manière rigoureuse et adaptée au climat canadien.

La norme CAN/ULC-S742 permet d’obtenir des bâtiments moins énergivores et plus durables grâce aux méthodes d’essai rigoureuses et adaptées aux conditions climatiques canadiennes. La norme exige non seulement que les ensembles d’étanchéité à l’air soient testés à température ambiante (tout comme ASTM E2357), mais aussi en conditions hivernales. L’ensemble d’étanchéité à l’air est exposé à une température de -20 °C du côté extérieur, alors que le côté intérieur est maintenu à 20 °C.

 

#3. Les systèmes sont soumis à des surcharges de pression dues au vent.

Les systèmes pare-air sont soumis à diverses charges au cours de la vie d’un bâtiment. La norme CAN/ULC-S742 reconnaît l’impact de ces charges et exige que les ensembles pare-air soient exposés à des surcharges de pression dues au vent. Des charges statiques maintenues pendant une heure et des charges dynamiques représentant des rafales de trois secondes sont appliquées sur les ensembles avant d’effectuer la mesure du taux de fuite d’air.

 

#4. La norme CAN/ULC-S742 n’inclut pas seulement les pare-air de murs.

Les systèmes pare-air des bâtiments incluent la toiture et les connexions entre les murs et la toiture. La norme CAN/ULC-S742 couvre les ensembles d’étanchéité à l’air pour les murs, mais aussi pour les toits à faible pente dont la membrane d’étanchéité fait fonction de matériau pare-air. La mesure du taux de fuite d’air se fait alors selon la méthode CSA A123.21.

 

 

 

 

Topics: Murs, Normes