Bâtiments durables : Mieux comprendre les déclarations transparentes

Publié par Jean-François Côté en date du Oct 18, 2017 2:02:00 PM

Declarations Transparentes 21x9.jpg

Les déclarations transparentes ont pour principale utilité de faciliter la prise de décision éclairée en matière de construction durable. À partir des renseignements divulgués par le fabricant, les donneurs d’ordres tout comme les spécificateurs peuvent ainsi mieux orienter leur choix vers des produits portant moins atteinte à l’environnement et à la santé des gens. Or, en Amérique du Nord, il existe plusieurs types de déclarations comme les DEP et les HPD.            

Qu’est-ce qu’une DEP?

La déclaration environnementale de produits (DEP) ou, en anglais, Environnemental Product Declaration (EPD), vise à communiquer des renseignements relatifs à l’impact qu’un produit peut avoir sur divers aspects touchant l’environnement.      

 

Qu’est-ce qu’une HPD?

La Health Product Declaration (HPD) ou, en français, déclaration sanitaire de produit, vise à communiquer des renseignements relatifs aux effets qu’un produit peut avoir sur la santé des individus.            

 

À l’évidence, les déclarations transparentes peuvent mieux guider les choix des professionnels dans la conception, la construction et l’exploitation de bâtiments durables. Il existe d’ailleurs plusieurs avantages à spécifier des produits ayant fait l’objet d’une déclaration transparente :

 

 

Les cinq avantages des déclarations transparentes

 

1. Bénéficier de produits ayant fait l’objet d’une analyse du cycle de vie (ACV)


L’analyse du cycle de vie (ACV) ou life cycle analysis, est l’évaluation d’un produit et des procédés s’y rattachant à toutes les étapes de sa vie (voir le schéma ci-dessous).

Sa principale utilité est qu’elle permet aux organisations de cibler plus facilement les mesures à prendre afin de réduire stratégiquement les effets négatifs sur l’environnement ou la société en général.

 Cycle de vie du produit.png 

L’ACV nécessite que le manufacturier suive un processus normalisé et rigoureux. Afin de garantir la qualité de l’analyse effectuée, il doit se conformer aux exigences de normalisation internationalement reconnues, comme la norme ISO 14040.

Dans une perspective plus globale, les résultats découlant d’une ACV de produits facilitent grandement la réalisation de l’ACV du bâtiment dans son ensemble. L’information étant plus précise, le calcul sera donc plus exact.

 

2. Disposer de renseignements ayant été validés par une tierce partie 

Les renseignements partagés doivent être validés par une tierce partie indépendante. Alors que la déclaration transparente n’entre généralement pas dans les menus détails, le manufacturier doit dévoiler ses moindres secrets à une tierce partie afin que celle-ci puisse attester de la validité des informations déclarées.

Procédant à l’évaluation de la conformité, la tierce partie a aussi le mandat de s’assurer que le fabricant respecte les exigences normatives en vigueur. Cette garantie additionnelle en matière de transparence vient donc bonifier la qualité de la démarche.

 

Voyez aussi notre article sur les nouvelles exigences de LEED v4.

 

3. Bénéficier de renseignements facilitant l’application de critères sociaux et environnementaux 

Grâce aux renseignements disponibles, il devient plus facile de comparer et de choisir des produits qui vont au-delà du rapport qualité-prix. L’organisation résolue à atteindre ses objectifs de réduction de son empreinte pourrait ainsi sélectionner les produits à plus faible impact.

Dans le cas d’un projet à carbone zéro, ou carboneutre par exemple, les mesures de compensation à prendre seront moins importantes lorsqu’arrivera le temps de faire le bilan.

Au même titre que les critères environnementaux, il n’est pas toujours facile d’intégrer la dimension sociale dans le choix de matériaux plus sains. C’est donc faire des choix qui contribueront à améliorer la qualité de vie des ouvriers sur le chantier et des occupants du bâtiment, une fois le projet complété.

 

4. Adopter des pratiques d’affaires responsables en cohérence avec vos engagements en matière de responsabilité sociale organisationnelle (RSO/RSE) 

Il s’agit de prouver à l’industrie que vous assumez vos responsabilités dans l’adoption de bonnes pratiques d’affaires. Les manufacturiers intégrant l’écoconception à leurs pratiques de gestion vont décidément chercher à améliorer leur performance environnementale.

Décider d’avoir comme partenaires des manufacturiers conscients de leur impact, mais aussi actifs pour le réduire, c’est choisir de vous positionner à votre tour dans l’adoption de pratiques d’achat plus responsables.

 

5. Bénéficier d’un produit contribuant à l’obtention de crédits LEED®

Pour les professionnels de l’industrie, c’est répondre plus facilement aux exigences en matière de bâtiments durables. Par exemple, installer des produits ayant fait l’objet d’une déclaration transparente peut contribuer à l’obtention de crédits LEED, une valeur ajoutée intéressante à votre projet. 

Topics: Développement Durable

INSCRIPTION À L'INFOLETTRE

Publications récentes