Bâtiments durables : Mieux comprendre les nouvelles exigences de LEED v4

Publié par Jean-François Côté en date du Oct 18, 2017 2:01:56 PM

Exigences 21x9.jpg

Le secteur du bâtiment durable est en pleine transformation, et comme le montre la nouvelle version de la norme Leadership in Energy and Environmental Design (LEEDMD v4), cette évolution tend particulièrement vers la transparence des matériaux de construction. Façonnant l’industrie depuis 2000, il devient enrichissant de s’y intéresser davantage.

En ce sens, quels sont les instigateurs de ce changement et quels sont les changements apportés à cette norme importante en matière de bâtiment durable?  

 

À l’origine de LEEDMD v4

Lancée aux États-Unis par U.S. Green Building Council (USGBC) en 2000, c’est en 2002 que le Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCa) introduit LEEDMD au pays. Le but de cette norme est de favoriser l’adoption de meilleures pratiques en matière de construction écologique.

Encore aujourd’hui, en plus de contribuer à transformer le milieu vers des bâtiments plus sains et plus performants, cette norme établit les standards en matière de conception, de construction, de rénovation et d’opérationnalisation des bâtiments durables. LEEDMD v4 se veut donc le reflet des nouvelles réalités d’un monde en pleine évolution.

 

Le fonctionnement de LEEDMD v4

Concernant spécifiquement les projets LEEDMD v4, l’attribution de la certification LEEDMD et de la mention s’y rattachant s’effectue à l’aide d’un système de pointage visant l’octroi de crédits selon plusieurs enjeux de développement durable touchant le bâtiment.

Le niveau de reconnaissance attribué sera tributaire de la nature des efforts déployés par les parties prenantes du projet.

Ainsi, selon le nombre de crédits obtenus, la mention « Certifiée », « Argent », « Or » ou « Platine » sera attribuée. Plus le niveau est élevé, plus le caractère durable du bâtiment est important.

 

 

Les changements touchant les critères spécifiques aux matériaux

Les exigences sur les produits et les matériaux figurent parmi les grandes transformations. Sélectionner des matériaux par un simple attribut (produits locaux, recyclés ou sans COV) ne suffit plus. Désormais, ceux-ci doivent être évalués de manière à intégrer leur impact environnemental dans sa globalité.

Autrement dit, l’obtention de crédits devient possible lorsque les produits ou les matériaux sont conformes à des exigences spécifiques pouvant s’inscrire dans une démarche d’écoconception et de reddition de compte pour le fabricant. Cela touche plus spécifiquement la section « MR : divulgation et optimisation des produits des bâtiments ».

Voici d’ailleurs quelques faits saillants de ces changements extraits des documents officiels de LEEDMD v4 publiés par le US Green Building Council :

 

DÉCLARATION ET OPTIMISATION DES PRODUITS DES BÂTIMENTS – LES DÉCLARATIONS TRANSPARENTES

Option 1 : Les déclarations environnementales de produit (DEP) – 1 point
Employer au moins 20 produits différents installés de façon permanente qui proviennent d’au moins cinq fabricants différents qui remplissent l’un des critères de déclaration ci-après.

Critère 1.1 : Les produits qui ont fait l’objet d’un examen critique de leur analyse du cycle de vie (ACV) qui est accessible au public et conforme à la norme ISO 14044, et dont l’ACV a été effectuée au minimum de la fabrication au départ de l’usine (cradle to gate), peuvent obtenir une valeur équivalente à un quart (1/4) de produit aux fins de calcul d’obtention du crédit.

Critère 1.2 : Les produits installés ont fait l’objet d’une déclaration environnementale de produit (DEP) accessible au public et conforme aux normes ISO 14025, 14040 et 14044 et EN 15804 ou ISO 21930.

Aux fins du calcul de l’obtention du crédit :

· Les produits faisant l’objet d’une DEP à l’échelle de l’industrie (générique), validée par une tierce partie (type III), incluant une vérification externe, pour lesquels le fabricant est explicitement reconnu comme participant par le responsable du programme, ont une valeur équivalant à une moitié (1/2) de produit aux fins de calcul d’obtention du crédit.

· Les produits faisant l’objet d’une DEP spécifique validée par une tierce partie (type III), incluant une vérification externe, pour lesquels le fabricant est explicitement reconnu comme participant par le responsable du programme, ont une valeur équivalant à un produit au complet aux fins de calcul d’obtention du crédit.

Critère 1.3 : Les produits sont conformes à des programmes ou d’autres cadres de déclaration approuvés par l’USGBC.

Option 2 : L’optimisation multi-attributs des produits – 1 point

À concurrence de 50 % du coût de la valeur totale des produits installés de manière permanente dans le cadre du projet, les produits doivent présenter des multi-attributs contribuant à réduire l’impact global du bâtiment. Il faut respecter l’un des critères suivants :

Critère 2.1 : Les produits certifiés par une tierce partie qui valide la réduction d’impacts environnementaux sous la moyenne de l’industrie d’au moins trois des catégories suivantes sont évalués à 100 % de leur coût aux fins de calcul d’obtention du crédit :

· Potentiel de réchauffement climatique (émissions de gaz à effet de serre), en équivalent de CO2;

· Appauvrissement de la couche d’ozone, en kg CFC-11;

· Acidification des sols et des sources d’eau, en ion H+ molaire ou en kg de SO2;

· Eutrophisation, en kg d’azote ou en kg de phosphate;

· Formation d’ozone troposphérique, en kg de NOx, en kg d’équivalent O3 ou en kg d’éthène;

· Épuisement des ressources énergétiques non renouvelables, en MJ.

Aux fins de calcul d’obtention du crédit, le coût des produits provenant (extraits, fabriqués et achetés) à l’intérieur de 160 km (100 milles) du site du projet peuvent être évalués à 200 % de leur coût de base contribuant au crédit.

Les matériaux de la structure et de l’enveloppe ne peuvent pas représenter plus de 30 % de la valeur des produits conformes du bâtiment.

Critère 2.2 : Les produits sont conformes à des programmes ou d’autres cadres de reconnaissance des multi-attributs approuvés par l’USGBC.

 Source : USGBC LEEDMD V4

 

Voyez aussi notre article sur les avantages des transformations dans LEED v4.

 

DÉCLARATION ET OPTIMISATION DES PRODUITS DES BÂTIMENTS – INGRÉDIENTS DES MATÉRIAUX

Option 1 : Déclaration des ingrédients des matériaux – 1 point
Choisir au moins 20 produits différents installés de façon permanente provenant d’au moins cinq fabricants différents qui utilisent l’un des programmes suivants afin de démontrer que les ingrédients chimiques du produit sont répertoriés jusqu’à au moins 0,1 % (1 000 ppm) :

· Health Product Declaration. Le produit commercial est accompagné d’une déclaration complète des effets indésirables du produit sur la santé publiée et d’une Déclaration complète des dangers connus, conformément à la norme Health Product Declaration Open Standard.

· Inventaire du fabricant. Le fabricant a publié l’inventaire complet des matières contenues dans le produit en se conformant aux directives suivantes :

· Un inventaire de tous les ingrédients identifiés par leur nom et leur numéro de registre CAS;

· Dans le cas des matières classées « secret commercial » ou « propriété intellectuelle », leur nom ou leur numéro de registre CAS peuvent être omis, mais leur rôle, leur quantité et leur cote selon GreenScreen Benchmark (définie dans la norme GreenScreen v1.2) doivent être divulgués.

· Certification Cradle to Cradle. Le produit commercial a été certifié au niveau Cradle to Cradle v2 Basic ou Cradle to Cradle v3 Bronze.

· Programme approuvé par l’USGBC. Autres programmes approuvés par l’USGBC qui satisfont les exigences de déclaration des ingrédients des matériaux.

Option 2 : Optimisation des ingrédients des matériaux – 1 point

Choisir des produits qui démontrent l’optimisation des ingrédients des matériaux à l’aide des méthodes suivantes, à concurrence de 25 % du coût de la valeur totale des produits installés de manière permanente dans le cadre du projet :

· GreenScreen v1.2 Benchmark. Produits dont tous les ingrédients chimiques sont répertoriés jusqu’à au moins 100 ppm et ne présentent aucun danger de niveau Benchmark 1.

· Si des ingrédients sont évalués à l’aide du logiciel GreenScreen List Translator, ces produits doivent être évalués à 100 % du coût.

· Si tous les ingrédients ont fait l’objet d’une évaluation GreenScreen complète, ces produits doivent être évalués à 150 % du coût.

· Certifiés Cradle to Cradle. Les produits pour utilisateur final sont certifiés Cradle to Cradle. Ils seront évalués comme suit :

· Cradle to Cradle v2 Gold : 100 % du coût

· Cradle to Cradle v2 Platinum : 150 % du coût

· Cradle to Cradle v3 Silver : 100 % du coût

· Cradle to Cradle v3 Gold ou Platinum : 150 % du coût

· Autre méthode de conformité internationale – Optimisation REACH. Produits et matériaux pour utilisateur final qui ne contiennent pas de matières remplissant le critère REACH pour les matières de très grande préoccupation. Si le produit ne contient aucun des ingrédients énumérés sur la liste d’autorisation ou de candidats REACH, il doit être évalué à 100 % du coût.

· Programme approuvé par l’USGBC. Produits conformes aux critères d’optimisation des produits de construction approuvés par l’USGBC.

Option 3 : Optimisation de la chaîne d’approvisionnement du fabricant de produits – 1 point

Choisir des produits de construction à concurrence d’au moins 25 % (selon le coût) de la valeur totale des produits installés de façon permanente dans le cadre du projet qui :

· proviennent de fabricants prenant part à des programmes validés et structurés en matière de santé, de sécurité, de dangers et de risques qui documentent au moins 99 % (selon le poids) des ingrédients entrant dans la fabrication du produit ou du matériau de construction;

· proviennent de fabricants dont la chaîne d’approvisionnement est vérifiée par une tierce partie indépendante, laquelle s’assure au moins que :

· des processus sont en place pour communiquer et établir, de manière transparente, un ordre de priorité des ingrédients chimiques tout au long de la chaîne d’approvisionnement, conformément à l’information disponible sur leurs dangers, leur exposition et leur emploi afin de déterminer ceux qui doivent être examinés plus en détail;

· des processus sont en place pour déterminer, consigner et communiquer l’information sur les caractéristiques des ingrédients chimiques qui ont un impact sur la santé, la sécurité et l’environnement;

· des processus sont en place pour mettre en œuvre des mesures visant à gérer les dangers pour la santé, la sécurité et l’environnement et les risques des ingrédients chimiques;

· des processus sont en place pour optimiser les impacts sur la santé, la sécurité et l’environnement au moment de concevoir et d’améliorer les ingrédients chimiques;

· des processus sont en place pour communiquer, recevoir et évaluer l’information sur la santé et la gérance des ingrédients chimiques tout au long de la chaîne d’approvisionnement;

· l’information sur la sécurité et la gérance des ingrédients chimiques est disponible au public à partir de tous les points de la chaîne d’approvisionnement.

Les produits remplissant les critères de l’option 3 ont une valeur équivalant à 100 % de leur coût aux fins de calcul d’obtention du crédit.

 Source : USGBC LEEDMD V4

Topics: Développement Durable