L’étanchéité du Pont Samuel-de-Champlain a été assurée par SOPREMA – Étude de cas

Publié par SOPREMA Experts en date du Nov 25, 2019 4:25:18 PM

554_A_View03_04_copyright_fr

L’un des ponts les plus achalandés en Amérique du Nord
ÉTUDE DE CAS

Groupe du projet

Propriétaire : Infrastructure Canada
Architectes : Arup Canada en collaboration avec la firme danoise Dissing+Weitling et la firme montréalaise Provencher Roy
Entrepreneur : Signature sur le Saint-Laurent (SNC-Lavalin, ACS et Hochtief)
Groupe de conception et de construction : SNC-Lavalin, Dragados Canada, Flatiron Constructors Canada et EBC inc.
Installateur : Groupe Lefebvre
Consultants : Stantec et Ramboll (ingénieur indépendant)
Représentant SOPREMA : Michel Viau

systèmes soprema

Type de solution : Étanchéité
Produits : ANTIROCK PRIMER, ANTIROCK, ALSAN CIVIL Z71, ALSAN CIVIL P70 et ALSAN CIVIL 773
Quantité de produits : 180 000 m2
Durée des travaux : 2015 à 2019
Ville : Montréal
Statut : Terminé à l’automne 2019


 

UN PROJET D’ENVERGURE ET VÉRITABLE SYMBOLE DU GRAND MONTRÉAL

Après quatre ans d’efforts et de travail assidus, le pont Samuel-De Champlain a été ouvert à la circulation à l’été 2019. La structure de 3,4 km fait belle figure dans le paysage urbain de Montréal, devenant un nouveau symbole pour la métropole. Elle remplace l’ancien pont Champlain qui assurait le lien entre Brossard et Montréal depuis le 28 juin 1962. Après 53 ans de passages routiers incessants, soit environ 50 millions de véhicules par an, ainsi que d’épandage de sel de déglaçage, ce pont avait atteint la fin de sa vie utile.

En avril 2015, le gouvernement du Canada a donc mandaté le consortium Signature sur le Saint-Laurent pour construire le corridor du pont Samuel-De Champlain et entretenir la structure pour les 30 prochaines années. Le coût total pour la conception, la construction et l’exploitation du corridor du pont Samuel-De Champlain s’élève à 4,25 milliards de dollars. Plus d’un millier de travailleurs ont œuvré sur le chantier.

Groupe Lefebvre a été retenu pour assurer l’étanchéité des dalles de béton sur le tablier du pont avec les produits de SOPREMA. Deux technologies différentes ont été appliquées, soit des membranes thermosoudables composées de bitume modifié aux polymères SBS (la gamme ANTIROCK) et le polyméthacrylate de méthyle ou PMMA (la gamme ALSAN CIVIL).


Tablier-du-pont-2_copyright_fr

UN PONT CONÇU DANS UNE PERSPECTIVE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Le nouveau pont a été conçu dans une perspective de développement durable, avec une durée de vie utile estimée à 125 ans. Signature sur le Saint-Laurent a eu comme mandat d’intégrer des mesures de surveillance et d’atténuation environnementales rigoureuses afin de limiter les impacts sur l’environnement avoisinant. Pour favoriser la mobilité durable, le pont comporte également un corridor réservé au transport collectif et une piste multifonctionnelle sécuritaire et accessible aux piétons et aux cyclistes à l’année.

La structure représente ce qu’il y a de plus moderne sur les plans du génie et de l’intégration urbaine.

LE DÉFI DE L’ÉTANCHÉITÉ

L’étanchéité du béton est primordiale pour un projet comme celui du pont Samuel-De Champlain, car elle permet d’assurer la protection de l’acier d’armature du tablier et d’empêcher la dégradation de ce dernier de façon prématurée. Flexible, la membrane d’étanchéité couvre les fissures, ce qui empêche l’eau et le sel de déglaçage de pénétrer le béton et de créer de la corrosion sur l’acier d’armature.

L’entrepreneur se devait d’appliquer des membranes conformes aux exigences techniques du ministère des Transports du Québec (MTQ). Son choix s’est arrêté sur la membrane de bitume en feuille ANTIROCK de SOPREMA, que l’on retrouve d’ailleurs sur la majorité des viaducs au Québec. Ce produit a fait ses preuves depuis des années : il peut être posé mécaniquement et offre un résultat constant.

ULA5500-Modifier_copyright_fr

Toutefois, la neige tombée au mois de novembre ainsi que les pluies intenses survenues en mai et en juin ont bouleversé l’application des produits d’étanchéité. L’installateur, Groupe Lefebvre, et SOPREMA ont donc proposé une autre technologie qui se prêtait mieux aux conditions climatiques du chantier : l’apprêt ALSAN CIVIL P70 et la membrane d’étanchéité ALSAN CIVIL 773, deux produits à base de PMMA.

« Cette membrane liquide, fabriquée au Québec, est pulvérisable même par temps froid, ce qui permet une vitesse d’exécution remarquable. Et en plus de sécher très rapidement, elle s’applique sur des surfaces irrégulières comparativement à d’autres technologies », explique Michel Viau, représentant technique chez SOPREMA.

Le PMMA offre un rendement d’étanchéité et une durabilité incomparables. Certes, son coût est plus élevé, mais il est choisi pour sa qualité et sa haute performance, et aussi parce qu’il permet une économie de temps considérable dû à son installation rapide. Il s’agit d’un produit complémentaire à l’offre de services de SOPREMA. Il est à noter que la technologie du PMMA est mondialement connue chez SOPREMA depuis plus de 10 ans.

LA CONTRIBUTION DE SOPREMA

« SOPREMA a toujours été très présente dans le secteur de l’étanchéité au niveau des travaux civils avec la membrane en feuille ANTIROCK. Mais on prévoit que le PMMA révolutionnera le domaine du génie civil, notamment grâce à son incroyable rapidité d’installation. Il s’agit d’une excellente technologie, qui, je crois, a joué un rôle important dans l’échéancier du projet. Nous croyons fortement en son potentiel et avons pu commencer les travaux d’étanchéité au mois de mars grâce au PMMA au lieu d’attendre au mois de mai pour installer l’ANTIROCK. L’avenir est dans le PMMA et il pourrait même substituer l’ANTIROCK », affirme Émilie Aimé, chef produit – génie civil, plancher et stationnement chez SOPREMA.

« Je crois que nous avons apporté une valeur ajoutée au projet en proposant une autre technologie, soit le PMMA. L’idée a été bien reçue et les résultats ont prouvé qu’il s’agissait d’une technologie hautement performante et d’une qualité incroyable. Par ailleurs, Signature sur le Saint-Laurent n’avait qu’un seul manufacturier sur place et cela a été grandement apprécié », signale Michel Viau.

SOPREMA a particulièrement à cœur de soutenir ses clients lors des travaux et de proposer des solutions qui s’apprêtent bien aux conditions d’un chantier. L’entreprise s’est taillé une place parmi les chefs de file de l’industrie de l’étanchéité grâce à l’expertise et à la disponibilité des membres de son équipe technique

large-19-07-01-483_copyright

POURQUOI CHOISIR SOPREMA?

SOPREMA est très présente sur le marché québécois. L’entreprise compte des usines à proximité et offre un service technique de qualité partout à travers l’Amérique du Nord. Son centre de recherche et développement est d’ailleurs situé à Drummondville. Cette proximité lui confère un avantage concurrentiel, puisque l’information est plus accessible et les décisions peuvent se prendre plus rapidement.
« J’ai vu mon entreprise croître en partie grâce à eux. Nous avons une belle relation d’affaires, et ce, depuis plus de 30 ans, témoigne Philippe Lefebvre, directeur général du Groupe Lefebvre. Je suis content qu’on ait pu collaborer sur le projet du pont Samuel-De Champlain. Je ferai définitivement encore affaire avec SOPREMA dans l’avenir ».

Le consortium a également été très satisfait du travail de SOPREMA. Les représentants techniques étaient prêts à répondre aux questions rapidement et la performance technique des produits ainsi que leur disponibilité ont été très appréciées.

Topics: Études de cas